Fragment Nietzschéen #10 Du dépassement de la peur de l’échec

Nietzsche, c’est un peu le premier coach en développement personnel de l’humanité !

« Le penseur voit dans ses propres actes des tentatives et des questions visant à obtenir des éclaircissements sur un sujet quel qu’il soit : le succès et l’échec sont pour lui en premier lieu des réponses »

Encouragement du monsieur donc à oser, à vivre, à tenter et à apprendre les rouages de notre monde tel qu’il est afin de mieux pouvoir y fonctionner. Par ailleurs, si l’on veut changer les choses en somme, commençons par comprendre le monde et par se donner les moyens de le changer.

Nietzsche invite tous les hommes à rire d’eux-mêmes. Il recommande même de ne suivre aucun maître qui n’aurait pas l’humilité et l’honnêteté de rire de lui-même.

Au-delà du doute, il y a la question de la morale qui peut paralyser nos actions. Et là, coup de brio que voici lorsque le bonhomme se réfère aux grecs :

« « C’est à la seule condition que tu te repentes que Dieu te fait grâce » – voilà qui susciterait chez un Grec éclat de rire et scandale : il dirait « voilà bien un sentiment d’esclave » »

Puis conclusion avec brio de Freddie : « Le pêché est un manquement à son égard, non à l’égard de l’humanité ! ». Vivez votre vie pour vous, cueillez votre jardin, YOLO et tout ça !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *