Fragment Nietzschéen #9 Contre les conservateurs et la fermeture d’esprit

Nietzsche les appelle les ajouteurs de mensonge. Ils qualifient ainsi ceux qui cherchent des raisons à posteriori  pour justifier des systèmes en place qui les arrangent et qu’ils n’ont jamais questionnés :

« On inventa des raisons mensongères pour justifier l’existence de ces lois, simplement pour ne pas s’avouer que l’on s’était habitué à la domination de ces lois et que l’on ne voulait pas voir cette situation changer ».

Ça vous rappelle la crapule parlementaire polonaise qui trouvait normale que les femmes soient moins payées que les hommes car plus faibles et moins intelligentes ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *